+ d’infosRevoir L’oeuvre

Danseuse

Description de l’œuvre

C’est une sculpture anthropomorphe reposant sur un socle. L’artiste s’est servi d’un morceau d’arbre : tronc et branches.

Sculpture en bois clair à l'aspect brut faite  d’une seule pièce : on dit qu’elle est monoxyle.

L’artiste s’est servi de la forme de l’arbre pour représenter un corps les bras levés, les jambes légèrement pliées.

La sculpture repose sur un socle triple circulaire formé par un piédestal peint en vert (couleur secondaire symbolise la nature),  un pneu peint en jaune (couleur primaire rappelle la richesse du territoire : l’or) et une base peinte en blanc couleur neutre : la pureté, l’élévation).

Le personnage sculpté parait être vêtu d'une robe longue échancrée sous les bras. Seul un sein est apparent souligné par un large ovale peint en blanc. Un point rouge (couleur primaire : la vie, le sang, la lutte) souligne le téton. La tête se tient dans une masse triangulaire brun foncé aux angles arrondis; les yeux, le nez, les oreilles, le menton sont surlignés de peinture noire et blanche, le visage est de face. Les bras levés, sont démesurément longs inégalement sculptés, les mains sont découpées grossièrement. On voit le pied gauche de profil et la jambe droite masquée par la jambe gauche.

L’artiste laisse le bois plus ou moins brut pour créer des effets clair ou foncé mettant en évidence différents éléments de la sculpture (mains, tête, robe, jambe). Il creuse avec une gouge plus large les plis du vêtement. .

Devant ce personnage, posé sur le même socle, une petite sculpture, peinte dans un blanc verdâtre, de facture brute, représente un être humain debout, les bras écartés du corps. Des formes telles des galets blancs sont emprisonnées dans le socle vert.

Interprétation possible de l’œuvre

Ce personnage d’un genre indéterminé peut être assimilé à un personnage féminin de par la robe qu’il porte et le sein au téton peint en rouge. L’expression figée de son semble celle d’un masque. Danse-t-il ou implore-t-il ? Chacun peut y trouver une représentation personnelle.

Le rapport de proportion entre les peux personnages peut aussi faire penser à une représentation symbolique de la domination de l’un sur l’autre, au rapport de forces entre deux entités.

Les couleurs employées par l’artiste ne sont pas anodines les correspondent à celles du drapeau du mouvement politique auquel l’artiste adhère par ses convictions personnelles.

Notions

Socle / monoxyle / couleur primaire / couleur secondaire