+ d’infosRevoir L’oeuvre

Insecte

Description de l’œuvre

On peut la qualifier de « sculpture murale ».

Un insecte en métal est fixé sur un support métallique accroché à deux tiges de bambous. L’insecte de grande taille ressemble à une fourmi ailée ou un coléoptère. L’ensemble est maintenu par un fil de fer.

Il est réalisé à partir de matériaux métalliques de récupération découpés puis assemblés entre eux pour composer le corps, la tête et les pattes. Un voile métallique découpé figure les ailes de l’insecte.

L’insecte dans des tons métalliques allant du cuivré en passant par le gris, noir et blanc se détache du fond.  De grande taille, il dépasse la partie supérieure de l'encadrement. Dans sa partie supérieure, on peut discerner, derrière le voile métallique, la forme vague d'une figure humaine, yeux et nez, dans le gris du corps. Ses six pattes sont dans les mêmes teintes et son corps est en forme de poire. La partie inférieure du corps est recouverte par des ailes réalisées dans un grillage métallique à petites mailles.

L’encadrement est animé de fines coulées de peinture jaune et rouge déposées sur des traits larges, verticaux et horizontaux, blancs et bleus peints au pinceau. Ces couleurs vives contrastent avec l’austérité de celles de l’insecte.

Réalisé à partir de matériaux de récupération, ce travail mêlant la peinture, la sculpture et recourant à la soudure, fait partie d'une série de pièces représentant des insectes grimpants.

Interprétation possible de l’œuvre

Ces réalisations de grande taille ne sont pas sans rappeler certains films ou romans de science-fiction sur la mutation géante des insectes, ceux-ci précédant l'arrivée de l'homme et qui lui survivraient après un envahissement.

L'artiste a-t-il traduit via ses travaux une obsession lancinante voir un cauchemar ou bien ironiquement une affinité existentielle avec des insectes l'entourant dans la précarité de son habitat ?