+ d’infosRevoir L’oeuvre

Kuyaha

Description de l’œuvre

L’œuvre est placée dans un carré.

7 éléments sont visibles sur cette toile.

Sur un fond bleu ciel, couleur qui prend tout son sens ici car il s'agit du bleu du ciel, se détachent 7 éléments mettant en scène les coutumes et croyances du peuple Arawak:
- une bande rose en forme de flèche tracée en diagonale partant de la partie inférieure gauche de la toile jusqu'à l'angle supérieur droit de la toile
- un oiseau de profil de couleur blanche placé verticalement dans la partie droite de la pièce
- une maraca, en bas à gauche
- un planisphère où est clairement indiquée, en vert clair, la Guyane française, en vert foncé les pays limitrophes de la Guyane
- un long et fin cigare chamanique, en bas à droite, de couleur rougeâtre tirant sur le marron, d'où s'échappe une fumée verte
- le tracé  d'un arc fin et rose partant de l'emplacement de la Guyane sur le planisphère jusqu'au bord supérieur droit de la toile et passant derrière la diagonale rose et l'oiseau sur lequel sont placées des petits personnages de couleur rouge ou bleue.
- deux personnages vêtus à l'amérindienne sont figurés sur la bande rose : un homme coiffé d'une coiffe  à plumes bleues et jaunes, vêtu uniquement d'un short kalimbé rouge à franges, il porte un collier avec pendentif, un bracelet au poignet gauche et un bandeau à l'avant bras droit, il a les bras en croix et tient deux éventails(walwari), il donne l'impression de voler; l'autre personnage est une femme, portant un enfant en bandoulière devant elle, elle est vêtue de vêtements à franges de couleur bleue, elle porte un bandeau  orné d'une frise, maintenant une longue chevelure noire, elle a des bracelets aux chevilles , elle a également les bras en croix et tient deux éventails. Dans la partie supérieure de cette bande en diagonale, sur l'extrémité fléchée, sont tracées des mains roses pâles.

L'oiseau est représenté sans ailes ni queue de facture plutôt abstraite, entièrement blanc à part la figuration de l'œil, le corps de l'oiseau est long et ovale, le bec long et pointu, une patte est tracée perpendiculaire au corps.

La maraca de teinte  marron est orné de 2 frises aux motifs géométriques, ces deux frises sont arrondies en sens inverse, des fils ondulés clairs, ornements ou ondes sonores, sont visibles à partir de six endroits de la maraca.

L'arc partant de la gauche à partir de la représentation de la Guyane va, en s'élargissant sur la droite de la toile. Des petits  personnages, les bras en croix sont visibles sur cet arc.

Les couleurs sont employées dans le ton local. La croix rouge se détache en contraste sur le fond bleu.

Interprétation

Cette toile est conçue comme un rébus,  les éléments épars  permettent, peut-être,  d’en reconstituer le sens : la Guyane française, le cigare chamanique, l'oiseau omniprésent, la flèche avec les personnages d'aspect amérindien, le maraca, l'arc passant derrière les autres éléments.

S’agit-il de l'envol chamanique, lié à la mythologie  du peuple Arawak ?

Le titre « Le Retour » et la position des petits personnages sur l’arc fin rose peuvent peut-être indiquer le retour d’Amérindiens vers un lieu mythique de l’arc caribéen.

S'agit-il là de l'oiseau totem ? Voir d'un esprit  lié à la coutume de cette nation amérindienne dont les membres sont présents  dans les pays tracés sur le planisphère ?

Tout semble voler dans le bleu du ciel.

Un sentiment aérien, de calme, de plénitude se dégage du travail de ce plasticien.

Le contraste entre l'abstraction de l'oiseau et les autres éléments figuratifs est à relever.