+ d’infosRevoir L’oeuvre

Pêle-Mêle

Description de l’œuvre

Cette toile est construite comme un  patchwork.

Très colorée, formée de plus de 50 rectangles et carrés où les thèmes dominants sont les habitants et les coutumes de la Guyane, la faune, la flore, l'habitat, les objets.

L’artiste emploie de préférence des couleurs vives et pures avec une prédominance pour les couleurs primaires (rouge, bleu et jaune) et une couleur secondaire (vert). Elle inclut dans sa composition des matériaux divers  (morceau de feuille sèche, paille de cocotier…) qu’elle traite comme un médium venant remplacé une couleur. Les couleurs sont employées pour la plupart dans le ton local.

Chaque pièce du patchwork  représente soit des scènes de la vie quotidienne telles que : femmes se promenant , allant chercher de l'eau, femme masquée lors du carnaval, femmes dansant, lisant, travaillant, enfants se balançant et jouant dans des hamacs, musiciens...soit l'habitat essentiellement traditionnel: cases et maisons créoles, fenêtres, balcons, , façades...soit la faune composée de poissons, crabe, oiseaux, perroquet, reptiles, caïman, bœuf, tortue, ibis, tatou...soit la flore représentée par des cocotiers, palmiers, branches, feuilles, fleurs... certains éléments rappellent la stylisation que l’on retrouve sur les ciels de case amérindien.

Interprétation

L'ensemble est une vision en kaléidoscope, une mosaïque, un répertoire coloré des aspects traditionnels, artistiques, culturels et naturels  de la Guyane.

L'effet d'optique recherché est atteint, l'ensemble est tout en miniature, sur un seul plan, sans perspective.

Le jeu des vibrations des couleurs participe à une impression de mouvement.

L'œil a du mal à saisir chaque détail mais une attention soutenue permet de pénétrer chaque scène comme autant d'arrêts sur image d'un film.

Il faut relever le travail minutieux de cette plasticienne qui juxtapose les scènes à l'infini.