+ d’infosRevoir L’oeuvre

Sculpture en bois

Description de l’œuvre

Sculpture monumentale de 4 mètres de haut réalisée à partir d'un seul tronc d'ébène vert.

La sculpture est un quadrilatère, dont les quatre côtés ont été sculptés, surmonté d'une boule lovée au creux  d’une sorte d’arc cintré inversé;

Cette sculpture se compose de 3 parties : (de bas en haut) un premier étage avec des éléments sculptés en bas-relief surmontés de triangles qui rappellent la forme d’un toit, un deuxième étage avec des personnages surmontés d’une pyramide tronquée soutenant l’arc inversé et la boule.

La sculpture repose sur un socle en béton.

On remarquera le contraste entre la partie supérieure façonnée de manière abstraite, tout en arrondis et les parties inférieures, sculptées en angles et de manière figurative. L’ensemble est taillé, sculpté en bas-relief saut la boule et l’arc inversé qui, eux sont en rond de bosse.

Située à l'entrée de la ville de St Laurent, le plasticien a dû, pour la réalisation de la pièce, utiliser des outils lourds tels que tronçonneuse, burin, ponceuse...

A droite et à gauche de cette sculpture sont plantés dans le sol  deux ornements sculptés dans le même bois.

L'utilisation d'un bois dur comme l'ébène vert garantit la conservation de la sculpture pour un siècle.

Interprétation possible de l’œuvre

Les quatre côtés sont  les  directions d'où provient la population peuplant la région de Saint-Laurent du Maroni en Guyane française. La boule, incarnant l'Univers, est enchâssée entre deux bras tendus sculptés d'une manière abstraite, ils représentent  les chaines brisées et la protection de la loi. Juste en dessous cette partie supérieure, les six communautés sont sculptées se tenant par la main : amérindiens, noirs marrons, créoles, européens, hmong.

D’autres éléments emblématiques de Saint Laurent du Maroni et de la Guyane sont rapportés : l’emblème de la ville, le fleuve du Maroni et la pirogue, moyen de transport courant dans cette région, l’entrée du Camp de la Transportation une tête d’un homme bushnengué, la faune et la flore guyanaise,

Les autres côtés de cette partie de la sculpture, non visibles ici, sont une figuration du fleuve Maroni.

Cette pièce est le résumé de l'histoire de la ville de St Laurent du Maroni, en Guyane française. Elle a été réalisée pour soixantenaire le la création de la ville de Saint-Laurent du Maroni comme l’atteste le texte gravée en bas-relief sur l’une des faces de la sculpture.

Notions

Monumentale

Contraste

Figurative / Abstraite

Socle

Bas-relief / Rond de bosse

Ornements