+ d’infosRevoir L’oeuvre

Toumblack

Description de l’œuvre

Dans cette œuvre, l’artiste Yddy CLARUS, superpose plusieurs plans, graphismes, lignes et formes figuratives. On retrouve sa palette de couleurs à savoir des coloris chauds proches des couleurs de terre conjuguant un camaïeu d’ocres, marrons, en dégradés et nuances allant jusqu'au rouge foncé. Le noir et le blanc participent aussi à l’œuvre peint tantôt en tant que contour (cerne) tantôt en tant que couleur.

On pourrait diviser le tableau en trois parties :

  • A gauche, 1er profil, femme de type négroïde,  aux bras  et poitrine stylisés,  portant une coiffe représentée par une multitude de triangles remplis de motifs géométriques, maintenant en équilibre sur sa tête une cruche
  • Au centre, le soleil spiralé qui fait partie du vocabulaire d’Yddy CLARUS, un long nez et une fine bouche représentés de face
  • A droite, 2ème profil, tête et poitrine de femme de type africain surmontée d’un tambour. 

A l’intérieur d’une matrice fermée par un trait ocre, noir puis rouge à droite et d’un large plan, à gauche, peint d’un noir virant au roux vers le haut de la toile, c es parties s’organisent de façon dynamique grâce aux différentes lignes courbes et rompues qui traversent la toile. Elles se détachent de fonds extrêmement étudiés avec des ocres, jaunes, rouges, marrons = couleurs de terre ; le tout se mêlant en dégradés.

Des courbes, cercles, ovales prennent place dans le tableau comme pour rythmer l’espace. Les plans se superposent. Le fond semble réalisé en granulés, en  touches  « mouchetées » ; une impression tactile est palpable. 

L'occupation de l'espace a été finement travaillée, équilibrée par les deux profils et les zigzags des lignes dentelées. 

Peut-être peut-on apercevoir un visage de face dont les yeux seraient les deux losanges couchés parcourus par un trait blanc. Ils seraient alors désaxés par rapport au nez et à la bouche représentés de face. Ce visage avec le long nez fin et la bouche symbolisent un masque africain. 

La répartition des couleurs contribue à la confusion de lecture de l’œuvre. En effet les rouges des lèvres, du nez se retrouvent employés comme couleur de fond à certains endroits. Les lignes noires animées de blanc, les formes figuratives naissant les unes des autres jouent la même partition.  

Interprétation

Toumblak un des sept rythmes du Gwo ka, musique traditionnelle de la Guadeloupe. Le toumblak est un rythme qui exprime en général de la joie et de l'amour. 

Une impression de sensualité féminine se dégage de cette toile.

Le "tout" en courbes accentue cette impression.

La fascination éprouvée, mise en relief par le côté dansant, musicale de la composition où les thèmes liés à la culture afro-carïbéenne sont récurrents.

Le tracé gestuel et les effets de peinture sont travaillés avec soin. Les nuances chaudes nous projettent dans un monde onirique.

L’esthétique de l'ensemble attire incontestablement le regard.